C’est la tendance du moment. Les femmes ne jurent que par les services express d’un bar à ongles pour avoir un look parfait au quotidien. Venus d’Asie et des Etats-Unis, ces modèles d’affaires ont encore de beaux jours devant eux. Pour les entrepreneurs en quête d’une activité et tous ceux qui recherchent un métier dans lequel investir, se lancer dans le secteur de l’onglerie méritent une attention particulière.

Les points à connaitre avant d’ouvrir un bar à ongles

Avant même de chercher un local où installer son bar à ongles, il convient de comprendre un peu son concept. Bien que la notion générale de son appellation renvoie au domaine de la restauration, le nail bar n’est pas une entreprise qui sert des boissons. Ayant les mêmes principes, les clients prennent place au comptoir, mais ce sont leurs ongles qu’ils remettront entre les mains de l’esthéticienne pour profiter d’une manucure expresse. À la différence des salons traditionnels, cette structure doit donner des soins à la fois rapides et avec une tenue durable. Ainsi, elle accueille généralement une clientèle pressée composée de femmes actives ou de mères débordées. Le limage, la pose  des faux ongles en gel, l’exfoliation, l’hydratation et le séchage de vernis doivent s’effectuer en un temps record et les prix des prestations sont tout à fait accessibles. Par ailleurs, contrairement aux ambiances froides dans les instituts, un nail bar cultive un espace confortable et design, où les clientes pourront bavarder entre copines en savourant leurs séries  préférées.

Conseils pour ouvrir son bar à ongles

Pour démarrer son activité, deux solutions s’offrent à l’entrepreneur. Il peut effectivement se lancer par ses propres moyens ou profiter des avantages d’une franchise. Entre ces deux options, le choix dépendra uniquement du profil de la personne. En décidant de partir seul à l’aventure, il faut avoir suivi une formation en onglerie et connaitre tous les soins nécessaires pour solidifier l’ongle. On est libre de choisir ses partenaires, de réorienter son activité en fonction des opportunités. En contrepartie, il devra tout mettre en œuvre pour bâtir sa notoriété. Par contre, en devenant franchisé, on profite de nombreux avantages. L’entrepreneur n’a pas besoin d’être un professionnel du secteur pour ouvrir un nail bar. L’important est d’avoir le sens du commerce et du management. Cette facilité d’accès explique pourquoi la franchise est surtout privilégiée par les personnes cherchant à se reconvertir. Par ailleurs, il bénéficie de la notoriété du franchiseur pour mettre en confiance sa clientèle dès le début de son activité.