PASSER DU COURT AU LONG : MES ASTUCES

PASSER DU COURT AU LONG : MES ASTUCES
Coiffure

Prendre soin de ses cheveux est primordial si vous souhaitez les garder en bonne santé tout au long de votre vie. La dernière fois je vous ai parlé des produits que j’ai testé pour une coloration naturelle et là aujourd’hui c’est une thématique un peu plus personnelle…

Passer des cheveux courts aux cheveux longs 

Petit historique avec la longueur de mes cheveux…

Comme vous vous en doutez, j’ai toujours aimé les cheveux longs. Toujours. Et pourtant, je ne les ai jamais vraiment eu longs. Mes cheveux étaient très fins lorsque j’étais petite, ce qui m’a valu l’éternelle coupe au carré, pendant que Blondie arborait fièrement de jolies boucles blondes. Traumatisme. Je dois être honnête et avouer que j’ai eu une longue, très longue période « garçon manqué », où je voulais plus que tout ressembler à mon papa (bien dégarni pour le coup), ce qui a valu pas mal de coups de théâtre à la maison lorsque je prenais possession des ciseaux en douce dans la salle de bain. Quand j’y pense, je me dis que les maîtresses d’école ont du prendre ma mère pour une drôle de dame, à couper les cheveux de sa fille de façon si… cavalière !

Mais passons. Après une coupe garçonne vers mes 9 ans, j’ai gardé les cheveux plus ou moins courts : du carré aux épaules, pendant toute l’adolescence et le début de l’âge adulte.

Il faut dire que j’aime aussi beaucoup les coupes très courtes. Je trouve ça sexy et piquant, je trouve que ça met le visage en valeur, que ça donne du caractère. J’ai même souvent voulu me laisser tenter par la coupe rasée (Ah Natalie Portman, tu en auras fait des vagues avec le film V pour Vendetta).

En Septembre 2017 j’ai sauté le pas et j’ai craqué pour une coupe très courte avec un peu de longueur sur le devant. J’aimais bien. C’était sexy et frais et audacieux. Mais voilà, dès que j’ai quelque chose, je veux son contraire. Et même si je suis satisfaite concernant la nature de mes cheveux (je les adore), dès qu’ils sont longs je les veux courts et vice versa !

Alors à peine quelques semaines après avoir tout coupé, j’ai décidé de les laisser pousser ! Je voulais des astuces pour que mes cheveux poussent vite et bien. Pas de queues de rat, pas de coupe ingrate, pas de stagnation éternelle au niveau des épaules… je me suis montrée très exigeante avec ces pauvres poils.

L’avantage, c’est que j’avais déjà commencé à opter pour une routine BIO depuis plusieurs années déjà, et que je connaissais à peu près tous les trucs et astuces pour que les cheveux poussent le plus vite possible et qu’ils restent sains. D’ailleurs j’ai testé toutes sortes de techniques pour garder des cheveux lisses et éclatants, à ce sujet je vous propose ma série d’article sur le kardoune !

  • En un an, je suis passée d’une coupe garçonne à une longueur au niveau des épaules qui me laissait déjà une grande liberté de coiffures, avec une coupe de 4cm pendant l’année.
  • En deux ans, j’avais passé les épaules. J’ai aussi commencé à faire des erreurs en enchaînant les couleurs et décolorations et en coupant environs 10cm.
  • Cela fait donc tout juste trois ans et mes cheveux arrivent en dessous des omoplates. J’ai cependant beaucoup coupé cette année encore (près de 10cm encore une fois) à cause de mes erreurs de l’année dernière. J’ai donc perdu quasiment tous les bénéfices de 6 mois de pousse.

Je viens donc aujourd’hui vous partager mon expérience pour passer du court au long tout en douceur et sans passer par le stade champignon.

Les étapes pour passer du court au long 

Lorsque l’on part d’une coupe garçonne et que l’on veut des cheveux longs, il faut s’attendre à affronter un parcours semé d’embûches. En effet, les cheveux au niveau de la nuque ont vite une longueur plus importante alors que les cheveux du haut du crâne peine à les rattraper.

Résultat ? Un dégradé à la Tony Vairelle pour les footeux, ou à la Frodon Saquet pour les autres. Pas glam. La solution ? Couper les cheveux de la nuque un tout petit peu le temps que le dégradé se rattrape. Personnellement, je ne l’ai fait que deux fois : 3 mois après la coupe, et 4 mois après cela. Je ne voulais pas trop couper au départ.

ETAPE 1 : LES REPOUSSE TIMIDES

Avant que les cheveux n’atteignent les oreilles, il faut ruser. On use et abuse des headbands (bandeaux à cheveux) qui sont très jolis et détournent l’attention.
Une autre coiffure très rapidement réalisable : le chignon fouilli avec des pinces plates (bobby pins) -> On prend des mèches de façon aléatoire, on tournicote et on fixe avec une pince. Ca donne un faux effet cheveux longs.

Autres astuces : les finger waves, la raie sur le côté cheveux effet-mouillés, les victory rolls, le chignon banane, sont autant de coiffures qui jouent sur les cheveux près du visage (donc pas besoin de longueur) et qui changent vraiment le style au jour le jour. Enfin, pensez au french-braids qui peuvent se réaliser sur cheveux courts, au niveau de la frange notamment.
Voilà donc en photo des idées de coiffures sur cheveux courts.

Toutes ces coiffures sont réalisées AVANT que je ne puisse m’atacher les cheveux en queue de cheval (dans les 5 mois qui ont suivi la coupe)

ETAPE 2 : LE MILIEU DU COU

Cette fois, vous y êtes presque ! Avec cette longueur, presque tout devient possible. Le chignon fouilli est IDEAL à cette longueur, la mini french-braid est déjà possible.
On continue à utiliser les headbands sans modération.

ETAPE 3 : LES ÉPAULES

Il faut maintenant penser à bien protéger vos cheveux des frottements en les attachant le plus souvent possible. La pousse aura l’air moins fulgurante à partir de ce stade car il y a moins de points de repère pour visualiser. Niveau coiffures, vous êtes parée, plus rien ne vous retient !

CONSEIL POUR OPTIMISER VOTRE POUSSE DE CHEVEUX

Maintenant, place aux conseils (qui seront détaillés dans un prochain article):

  • Ne coupez pas. Inutile de chasser les fourches à tout va. Une coupe par an est largement suffisante, sauf bien sur si vos cheveux sont dans un état lamentable, ce qui m’amène au point suivant..
  • Partez sur une base saine. Mieux vaut couper un peu au départ et laisser pousser des cheveux en bonne santé, que de faire pousser de la paille de ombre-hair.
  • Prenez soin de vos cheveux : laissez tomber le lisseur et autres sources de chaleur. Protégez vos pointes avec des coiffures. Bannissez les colorations permanentes et les décolorations.
  • Passez au bio : faites des soins aux huiles, du henné, utilisez un shampoing doux sans silicones ou paraben, utilisez des produits qui stimulent la pousse
  • Ayez un mode de vie sain : buvez suffisamment d’eau, mangez suffisamment de fruits et légumes et de protéines. Dormez suffisamment, évitez le tabac, l’alcool..

Dans un prochain article, je vous ferai part de ce qui marche et ce qui ne marche pas pour aider à faire pousser les cheveux.