Voyage aux pays des plus grands parfumeurs

Voyage aux pays des plus grands parfumeurs
Parfums

Notre sélection des plus grands parfumeurs

Serge Lutens et le bois de cèdre

Loin des sentiers battus, entrez dans le monde de Serge Lutens. Son attrait pour les parfums lui viendra en 1968, au cours d’un voyage au Maroc. Il aime les parfums orientaux, et son odorat s’arrêtera en particulier sur le bois de cèdre. Ce type de fragrance boisée se retrouvera souvent par la suite dans ses créations parfumées.

Le nom de Serge Lutens est indissociable de la marque Shiseido, à qui il propose en 1992 d’ouvrir les Salons du Palais-Royal. Arabie, Un bois vanille, Sa majesté la rose, Vétiver oriental, Daim blond, Tubéreuse criminelle, Vitriol d’œillet, ses parfums ont un style unique, original, des noms vénéneux parfois. Il sera récompensé par de nombreux prix.

Guerlain et ses parfums intemporels

On ne peut pas écrire sur les grands parfumeurs sans parler de GuerlainPierre-François Guerlain a fait des études de chimiste en Grande-Bretagne. C’est en 1928 qu’il s’installe à Paris en tant que parfumeur vinaigrier. La même année, il crée la parfumerie Guerlain à l’hôtel Meurice.

Ses premières eaux de toilette s’appellent Bouquet du jardin du roi et Senteurs des champs. Faisant preuve d’audace, d’un savoir-faire très personnel et de sens du prestige, Guerlain ne tarde pas à rencontrer le succès.

En 1925, il crée Shalimar, qui signifie « le temple de l’amour » en sanskrit, un parfum intemporel en hommage à une princesse hindoue : Mumtaz Mahal. Son nom vous dit certainement quelque chose, son époux édifia en son honneur le palais du Taj Mahal.

Caron ou la haute parfumerie

C’est en 1904 que le talentueux nez Ernest Daltroff ouvrira les portes de la maison Caron en rachetant la maison Emilia, une ancienne parfumerie implantée rue Rossini à Paris. Né dans une famille juive de Russie, Ernest Daltroff devra s’exiler aux États-Unis en 1939 pour fuir les persécutions nazies. Avec sa muse, Félicie Wanpouille, ils seront à l’origine de nombreux parfums, dont N’aimez que moi, et celle que l’on appelait Mme Daltroff fut aussi la dessinatrice du design des flacons en cristal de Baccarat.

Aujourd’hui, le parfumeur de la maison Caron, c’est Richard Fraysse. Le parfum féminin best-seller, Montaigne, a été relancé en 2007. Une fragrance aussi élégante que l’avenue dont elle porte le nom ; racée, à la fois classique et contemporaine, elle séduit par son fleuri oriental boisé vanillé mêlé de jasmin, de santal, d’orange amère, de coriandre, de jonquille et de mimosa.

On est parti à la recherche de cet intemporel sur les boutiques en ligne, certaines parfumeries nous disent qu’il n’est plus commercialisé, d’autres le vendent encore comme La Boutique du parfum (eau de parfum Montaigne en vaporisateur : les 50 ml à 59 euros, les 100 ml à 84 euros).

Image par silviarita de Pixabay